Homosexualité – Psychologue en ligne

février 27, 2012 | publié dans: Sexualité | par

Accepter son homosexualité

L’acceptation de l’homosexualité aboutit le plus souvent à un coming out : une déclaration auprès de ses proches et moins proches de son orientation sexuelle affirmée et assumée ou du moins suffisamment assumée pour pouvoir en parler à ses proches.

Il arrive fréquemment, à l’adolescence, que l’on ait des attirances homosexuelles. Mais seul un petit groupe d’adolescents se révélera réellement être homosexuel. A partir du moment où les expériences amoureuses se font toujours avec une personne du même sexe  ou que l’attirance sexuelle se fait toujours ou le plus souvent envers des personnes du même sexe, alors on pourra commencer à parler d’homosexualité. Beaucoup d’adultes homosexuels déclarent s’être sentis gay dès leur puberté, certains le pressentaient même avant. En effet, l’homosexualité naît rarement à l’adolescence. La future orientation sexuelle se met probablement en place bien avant, durant les premières années, même si des remaniements ont lieu autour de la puberté.

Assumer son homosexualité, c’est réussir à s’accepter tel que l’on est et parvenir à vivre une sexualité qui n’est pas forcément celle que l’on avait prévue. C’est aussi envisager autrement l’idée de parentalité ce qui ne veut pas dire que la parentalité n’est pas possible. Aujourd’hui il existe de nombreux systèmes familiaux différents et l’homosexualité peut être vu comme faisant parti d »un de ces systèmes. En effet, il existe encore dans l’idée de certaines personnes que l’homosexualité est un vice ou une sorte de perversion, même si l’idée est socialement mieux acceptée qu’auparavant.

La façon d’accueillir son homosexualité et de l’accepter peut être liée aux discours que les parents tiennent à ce sujet. Il n’est pas rare de ressentir de la honte ou de la culpabilité, d’avoir l’impression de décevoir ses parents, même si eux ne le prennent pas comme cela. On entend beaucoup parler en ce moment du coming out. C’est le fait d’apprendre à sa famille et son entourage son homosexualité. Cette nouvelle peut provoquer un choc ou encore un soulagement. Oser le dire permet souvent de confirmer ce qui était pressenti. C’est souvent un moment douloureux, intense, qui demande beaucoup de courage.

Les parents peuvent éprouver un sentiment d’échec, qui sera autant de culpabilité à gérer pour soi. Mais ce serait oublier qu’une éducation réussie n’est pas celle qui rend totalement conforme un enfant aux désirs de ses parents. Elle ne nie pas le droit à la différence.

Ce qui est primordial, c’est de parvenir à s’accepter tel que l’on est et de vivre sa sexualité en étant épanoui.

 

Pour consulter, vous pouvez me contacter soit en ligne en prennant un rendez-vous

http://www.psycho-consult.fr/prendre-un-rdv

ou soit en m’envoyant un mail

http://www.psycho-consult.fr/consultation-par-e-mail

 

Eric Leeman, Psychologue en ligne


[top]
Laisser un commentaire